Aller au contenu principal
x

Accueil

FONDATION PASTEUR SUISSE

La Suisse fait partie des leaders sur la scène mondiale de la recherche scientifique et médicale. L’Institut Pasteur possède des liens historiques forts avec la Suisse, que la Fondation Pasteur Suisse a pour vocation de développer. Depuis la création de l’Institut Pasteur en 1888, des synergies ont existé avec les scientifiques suisses, comme Alexandre Yersin, qui a découvert le bacille de la peste, ou Daniel Bovet, prix Nobel en 1957. Aujourd’hui, qu’il s’agisse des relations privilégiées de l’Institut Pasteur avec l’OMS ou avec les universités ou écoles polytechniques suisses, de nombreuses collaborations scientifiques existent, qu’il faut renforcer, pour faire progresser la recherche au bénéfice de tous.

URGENCE COVID-19 – NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

L'Institut Pasteur, ses équipes, et les Instituts membres de son réseau international,
se mobilisent contre le Sars-CoV-2 depuis janvier 2020.

Covid-19 - Omicron : résistant à la plupart des anticorps monoclonaux mais neutralisé par la 3e dose

Le variant Omicron a été détecté pour la première fois en Afrique du Sud en Novembre 2021 et a depuis diffusé dans de nombreux pays. Il est estimé qu’il sera prédominant en quelques semaines ou mois. Les premières études épidémiologiques montrent que le variant Omicron est plus transmissible que le virus actuellement majoritaire (variant Delta). 

Le candidat-vaccin lentiviral intranasal (Lenti-S) protège le cerveau et les poumons dans un modèle animal

Le virus SARS-CoV-2, responsable de la pandémie de Covid-19, cible principalement les voies respiratoires, mais sa capacité à infecter des cellules du système nerveux a également été rapporté. En effet, l’expression du récepteur de ce virus, l'enzyme de conversion de l'angiotensine 2 (ACE2), par les cellules neuronales et gliales rend le cerveau sensible à SARS-CoV-2.

Un vaccin contre l’asthme efficace chez la souris

Les équipes Inserm dirigées par Laurent Reber (Infinity, Toulouse) et Pierre Bruhns (Immunité Humorale, Institut Pasteur, Paris) et l’entreprise française NEOVACS ont mis au point un vaccin qui pourrait induire une protection à long-terme contre l’asthme allergique, réduisant la sévérité des symptômes de la maladie et améliorant ainsi significativement la qualité de vie des malades. Leurs travaux menés chez l’animal font l’objet d’une publication dans la revue Nature Communications le 11 mai 2021.

Maladies inflammatoires : découverte d’une réaction immunitaire cruciale lors de la diversification alimentaire

Tête à tête avec Gérard Eberl, responsable de l’unité Microenvironnement et Immunité (Institut Pasteur/Inserm), membre du Conseil et du Comité scientifique de la Fondation Pasteur Suisse et principal auteur de l’étude.